• Le portage est dangereux, car il augmente les risques de mort subite du nourrisson.
    Les bébés de 0 à 4 mois sont particulièrement vulnérables à l’asphyxie positionnelle, c’est-à-dire une forme d'asphyxie qui se produit lorsqu'une personne est dans une position qui l'empêche de bien respirer. La prématurité, l’hypotonie, un faible poids ou le fait de placer régulièrement un bébé dans un siège incliné sont tous des facteurs qui augmentent les risques d’asphyxie chez le bébé. Souvent considérée comme un risque associé au portage, il est important de mentionner que ce type d’asphyxie peut aussi se produire dans le siège d’auto, la balançoire pour bébé, la poussette, le parc, le lit de bébé ou les exerciseurs. Si le porte-bébé est bien utilisé, le petit bébé sera à portée de bisou de son parent, ce qui permet de vérifier régulièrement que les voies respiratoires sont bien dégagées et que bébé respire bien. Le fait de bien respecter la position physiologique du bébé vient aussi aider à diminuer le balancement de la tête et favoriser l’ouverture des voies respiratoires. 
  • Il n’est pas bon pour la maman de porter son bébé trop tôt, après l’accouchement.
    C’est à la maman de déterminer si ses abdominaux sont assez forts pour porter debout. Dans les premiers jours, papa peut porter debout, mais il est mieux pour maman de porter en position assise ou semi-assise. Le portage doit rester confortable.
  • Les risques de chute, pour le bébé et/ou le porteur, sont élevés.
    Plusieurs parents sont inquiets de chuter ou de voir leur bébé chuter lorsqu'ils font du portage. Sachez que moins de 1,5% des chutes en lien avec les équipements pour bébé sont causées par les porte-bébés. Toutefois, assurez-vous en tout temps d'avoir une bonne vision lorsque vous faites du portage; un bébé plus grand pourrait être davantage porté à la hanche ou au dos pour cette raison.